À la base du filet social au Canada, les taxes et les impôts | MyConsultant

Général

À la base du filet social au Canada, les taxes et les impôts

À la base du filet social au Canada, les taxes et les impôts

Les taxes et les impôts au Canada sont plus élevés que d’autres pays. À quoi servent nos taxes ? Où vont nos impôts ?

L’accès universel aux soins de santé, l’éducation publique, les allocations canadiennes pour enfants, le régime québécois d’assurance parentale, l’aide de dernier recours (aide sociale), l’assurance emploi, les régimes de retraite et j’en passe, le Canada est parmi les pays où le filet social est le plus généreux au monde.

Tous ces services sont évidemment financés grâce aux taxes et impôts qui sont collectés chaque année.

En effet, au Canada, les gouvernements fédéral, provinciaux et municipaux prélèvent des impôts sur les revenus de salaire et des taxes sur la consommation de biens et services, sur l’immobilier et sur les biens importés de l’étranger. Si vous occupez un emploi au Canada, on retient un impôt à la source sur vos revenus de salaire, votre employeur déduit votre impôt directement de votre paye. Vous versez également une taxe de vente sur les articles ou les services que vous consommez qui est automatiquement additionnée à votre facture. Au Québec, une taxe provinciale (TVQ) s’ajoute en plus de la fédérale (TPS).

Les gouvernements utilisent l’argent de l’impôt pour financer son propre fonctionnement, soient les salaires de ses employés qui assurent les services publics et ce dans les hôpitaux, les écoles, la police, l’armée, entre autres. Une grande partie des impôts va à la construction et entretiens des infrastructures (les ponts, les routes, les écoles, universités et hôpitaux par exemple). Un pourcentage se retrouve dans les budgets pour financer tous les programmes sociaux tels que l’aide aux aînés, aux travailleurs et aux familles avec enfants. Une partie des recettes fiscales se destine également aux agriculteurs canadiens, aux membres des Premières nations sans oublier l’aide internationale.

Le développement économique et la recherche font partie aussi des dépenses qui sont directement puisées dans les sommes recueillies en impôt et en taxes. Dans ce cas, les gouvernements mettent à la disposition des centres de recherche des sommes qui stimulent la recherche et l’innovation des Canadiens. Cela contribue à garder les scientifiques canadiens parmi les plus réputés et les plus productifs au monde.

Par ailleurs, les entreprises qui ont un projet porteur dans un domaine d’activité économique, structurant et qui permet au Canada de demeurer compétitif, le gouvernement du Canada ou d’une province, peut soutenir avec une aide financière un tel projet d’entreprise.

À vrai dire, les taxes et impôts canadiens, provinciaux, ou municipaux sont à la base d’un système de distribution de richesse et de développement de la société canadienne qui est fort enviable. Le partage, la justice et l’équité sont des valeurs canadiennes qui en font un des meilleurs pays du monde pour y vivre. Bien qu’ils râlent lorsque c’est le temps de payer, les Canadiens sont fiers de ces valeurs qui les distinguent.