Arrima: la porte d’entrée du Québec | MyConsultant

Général

Arrima: la porte d’entrée du Québec

Arrima: la porte d’entrée du Québec

Plusieurs des étapes qui sont indispensables à la procédure d’immigration passent par la plateforme Arrima. L'article expliquera le déroulement de la procédure de demande via Arrima.

La plateforme Arrima permet de gérer les demandes d’immigration en fonction de la déclaration d’intérêt de la personne concernée. La demande est traitée en trois grandes étapes. Il y a d’abord un formulaire de déclaration d’intérêt que l’individu dois remplir virtuellement et qui comporte des questions relatives aux informations sur la scolarité, la langue et les expériences professionnelles. Ce formulaire peut être complété et déposé gratuitement sur la plateforme.

À la suite d’une évaluation du document, le Ministère sélectionne, en fonction de certains critères, un certain nombre de déclarations à partir d’une liste donnée. Les personnes seront surtout choisies en fonction des besoins du marché du travail dans la province. À partir de là, l’invité doit compléter une demande de sélection permanente, qui comporte dans un même temps, des frais à couvrir.

Enfin, le Ministère procédera à l’évaluation de ces demandes en s’appuyant sur une grille de sélection spécifique. Parmi les aspects les plus décisifs de la sélection, on retrouve la formation professionnelle, le bilinguisme et ce qu’elle implique comme niveau d’instruction ou encore, les expériences de travail. Si un individu dispose d’une offre d’emploi permanent au Québec, certifiée par le Ministère, cela est certainement avantageux sur le plan de son admission. Au même titre, la capacité à être autonome financièrement est observée: un contrat doit être signé par le concerné dans le but d’assurer la subsistance aux besoins de sa famille, le cas échéant. D’autres informations personnelles telles que l’âge et la situation familiale de la personne sont considérées, incluant les caractéristiques du conjoint qui l’accompagne ou le nombre d’enfants qui le suivent dont l’âge est inférieur à 22 ans. Enfin, sont aussi pris en compte les séjours effectués au Québec, s’il y a lieu, et les liens de parenté avec un résident permanent québécois ou un citoyen canadien.

Ainsi, à partir de l’étape d’évaluation par le Ministère de la demande de sélection permanente, la procédure peut prendre un délai de 6 mois, ou plus, dans le cas où il y a besoin d’effectuer des vérifications quelconques. D’autres informations au sujet de la plateforme et de son utilisation seront détaillées prochainement.