Des associations patronales réclament une hausse des niveaux d’immigration | MyConsultant

Des associations patronales réclament une hausse des niveaux d’immigration

Quelques mois avant les élections, Legault reçoit de la pression de la part d’associations patronales, l’exhortant à hisser les seuils d’immigration à un niveau supérieur.

Contexte

En effet, étant plongés depuis un bon moment dans une situation persistante de pénurie de main d’œuvre, le Conseil du patronat du Québec, la Fédération des chambres de commerce du Québec, la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante et Manufacturiers et exportateurs ont fait part aux différents parti politiques provinciaux, des enjeux qu’ils rencontrent sur le marché de l’emploi.

Revendications

La situation mise en évidence est que plusieurs employés se retrouvent à compenser le travail d’employés manquant: la rareté des candidatures se fait ressentir sur le plan du recrutement. Pour cette raison, les membres de ces associations ont entre autres appelé à doubler les niveaux d’immigration, présentement fixés à 44 000 par année afin d’augmenter la masse de travailleurs disponibles sur le marché du travail et pour le recrutement. Aussi, ils ont affirmé que cet enjeu est indépendant de la pandémie car plutôt lié à la population vieillissante du Québec. À cet effet, ils ont aussi invité le gouvernement à rendre plus attrayant le travail pour les aînés de 60 ans et plus, approchant l’âge de la retraite.