La pénurie de main-œuvre locale au Canada | MyConsultant

Général

La pénurie de main-œuvre locale au Canada

La pénurie de main-œuvre locale au Canada

Le marché du travail canadien est en grave pénurie de main d’œuvre. Plusieurs facteurs ont conduit à cette situation.

Depuis quelques années, on entend beaucoup parler de la rareté de la main-d’œuvre locale dans les pays industrialisés. Le Canada ne fait pas exception à cette réalité. Dans la plupart des provinces canadiennes, c’est le plein emploi. Plusieurs facteurs ont contribué à cet état de fait. Tout d’abord l’économie va bien au Canada. Les entreprises sont prospères et les produits canadiens sont recherchés; la production est donc à plein régime dans presque tous les secteurs d’activités.

La démographie canadienne laissait présager une baisse du nombre des travailleurs à cause des départs à la retraite des « babyboomers » qui représentent la strate la plus importante de la population actuellement. Mais la démographie n’explique pas tout, plusieurs autres facteurs s’ajoutent. 

La technologie de plus en plus sophistiquée nécessite de la formation et du développement des compétences en continu. Les babyboomers ont moins d’intérêt à retourner sur les bancs d’école pour se spécialiser, surtout lorsqu’ils sont dans la soixantaine.

Les critères d’embauche sont de plus en plus exigeants. La maîtrise de l’informatique et des nouvelles technologies de l’information (TI) décourage certains. Les employeurs exigent le bilinguisme c’est-à-dire que leur personnel maîtrise le français et l’anglais, les deux langues officielles au Canada. Certaines corporations privilégient même le multilinguisme puisque le commerce international et les échanges et négociations se font de plus en plus sur les 5 continents.

De plus, les jeunes générations font des choix de vie différents de ceux de leurs parents ou grands-parents, ils priorisent la qualité de vie, le temps passé en famille. Faire carrière dans la même organisation n’est plus le projet de vie, c’est, plutôt les opportunités de promotion qui guident les choix de carrière chez les jeunes canadiens. 

La mobilité, les voyages, le rapport à l’autorité, et d’autres, font que la rareté s’est aggravée en pénurie de main-d’œuvre locale. La plupart des entreprises se tournent vers les travailleurs étrangers qualifiés ou non.

Les emplois sont disponibles au Canada, les conditions sont favorables, les règles sont assouplies pour répondre rapidement aux besoins des employeurs qui doivent rester compétitifs et productifs. Plusieurs organisations canadiennes ont même revu à la hausse leurs conditions d’embauche pour être plus attrayants.

Pour les travailleurs étrangers, jeunes, diplômés, manœuvres, temporaires ou permanents, c’est une extraordinaire opportunité pour réaliser leur rêve de travailler et même vivre au Canada. Les étapes sont complexes et longues, qu’à cela ne tienne, des firmes qui se spécialisent dans le domaine de l’immigration peuvent vous accompagner dans vos démarches et ainsi éviter les erreurs et les délais. Mais il est important de bien choisir son consultant en immigration. Un regroupement tel que l’CAPIC/ACCPI garantit la probité, les compétences, ainsi que la rigueur du travail et l’honnêteté du processus d’immigration au Canada. Visitez le site : www.capic.ca