Québec a besoin d’infirmières | MyConsultant

Nouvelles

Québec a besoin d’infirmières

Québec a besoin d’infirmières

La situation des immigrantes infirmières au Québec est paradoxale. Le gouvernement ne facilite pas leur rétention par rapport à l’Ontario tout en témoignant d’un besoin pourtant accru de recrutement.

Des difficultés pour la rétention des infirmières au Québec

En Ontario, le gouvernement fédéral a mis en place le programme Entrée express qui suggère un délai de traitement de 6 mois pour l’acquisition de la résidence permanente, une fois la demande soumise. Pour rappel, avant de soumettre une demande, il faut préalablement avoir reçu une invitation du gouvernement à cet effet. Ainsi, face à cela, plusieurs infirmières se retrouvent insatisfaites de leur situation au Québec, reprochant l’inaction du gouvernement québécois, qui ne contribuerait pas à rendre leur situation plus attrayante. Loudia Ghars, infirmière à l’hôpital de Gatineau, exprime son découragement face au temps d’attente de plusieurs années: « Voire qu’au niveau du Canada il y a des programmes qui sont faits pour accélérer les choses et puis faciliter l’accès à la résidence permanente et puis au Québec c’est comme si on nous dit qu’on va rendre ça plus difficile, plus long et plus compliqué. » Anais Mégard, infirmière à l’institut de cardiologie de Montréal depuis 2019, est également dans l’incompréhension « sachant qu’en ce moment on manque de personnel énormément dans les hôpitaux et que ce serait tout à l’intérêt du gouvernement québécois d’essayer de nous faciliter de rester ».

Mais aussi une opportunité de recrutement

D’autre part, ce manque de main d’œuvre représente une véritable opportunité pour les immigrants pouvant combler des emplois en infirmerie. En effet, le Québec souhaite recruter 1700 infirmières en cette année 2021. Certes, il est possible qu’il y ait du travail à faire en matière de rétention, qu’il faille patienter davantage qu’ailleurs pour accéder au statut de résident permanent, mais choses sûres sont que le fardeau de la recherche d’emploi en est un de moins pour les travailleurs en infirmerie et que leur contribution est grandement recherchée.

YouTube -Radio-Canada Info