Se déplacer au Québec | MyConsultant

Général

Se déplacer au Québec

Se déplacer au Québec

Cet article décrit la marche à suivre pour obtenir votre permis de conduire. Vous lirez aussi les conséquences que certains actes pourraient entrainer notamment en termes de sanctions ou d’amendes.

Plusieurs modes de transport s'offrent aux résidents de cette belle ville qu’est Montréal. Le vélo en est un. Mais pour ceux qui n’en sont pas des adeptes, ils peuvent toujours utiliser le système de transport en commun opéré par la Société de transport de Montréal (STM), qui dessert la grande majorité de la région métropolitaine de Montréal et ses banlieues. 

Néanmoins, si vous préférez circuler en voiture, vous avez accès à des services de covoiturage et de partage de voiture, pour ceux qui veulent profiter des avantages d'une voiture, sans tout le tracas qui l'accompagne.

PERMIS DE CONDUIRE

Pour pouvoir prendre la route au Québec, vous devez avoir un permis de conduire valide, un certificat d’immatriculation et un certificat d’assurance pour les dommages matériels. Pour un touriste ou un nouvel arrivant, ceci peut sembler compliqué au début, mais en suivant les étapes mises en place par la Société d'assurance automobile du Québec, ces derniers peuvent s'assurer de suivre le bon ordre des choses et d'obtenir l'autorisation de conduire sans problèmes! 

Il suffit de bien identifier la situation dans laquelle vous vous trouvez, afin d'identifier vos besoins et de suivre les bonnes étapes.
 
Si vous comptez conduire au Québec pour plus de 6 mois ou que vous avez l'intention de vous installer en permanence au Québec et que votre permis de conduire n'est pas rédigé en français ou en anglais, il est fortement conseillé de vous procurer un permis de conduire international avant votre départ. Ce document est une traduction de votre permis original, et il décrit les types de véhicules que vous avez le droit de conduire, selon une classification internationale. Le permis de conduire international doit toujours être accompagné de votre permis de conduire original valide.

Il n'est pas nécessaire pour les étudiants internationaux ou les stagiaires d'avoir un permis de conduire international. Ces personnes pourront conduire avec leurs permis de conduire étranger durant la durée de leurs études ou de leur stage. Mais attention! Le permis de conduire étranger doit être valide en tout temps, et l'autorisation de conduite se limite qu'aux véhicules de la classe autorisés par votre permis.

Les nouveaux résidents du Québec ont aussi le droit de conduire avec leur permis étranger pendant un délai de 6 mois, sous les mêmes conditions que les étudiants et stagiaires internationaux. Cependant, Il est interdit à ces groupes de personnes de conduire de camion, de véhicule d'urgence, d'autobus, de minibus ou de taxi, même si leur permis étranger l'autorise. Si vous comptez conduire sur les routes québécoises pendant plus de 6 mois, vous devrez vous procurer un permis de conduire international valide. Ensuite, si vous décidez de vous établir en permanence au Québec, vous allez devoir faire les démarches afin d'obtenir votre permis du Québec. 

Il est intéressant de noter qu'afin de faciliter les échanges de permis de conduire, certains pays ont conclus des ententes de réciprocité ou des accords administratifs avec le Québec. Les pays concernés sont l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, la France, la Grande-Bretagne (Angleterre, Pays de Galles et Écosse), l'Île de Man, l'Irlande du Nord, le Japon, les Pays-Bas (Hollande et Antilles néerlandaises, donc Saint-Martin, Aruba, Bonaire, Curaçao, Saba et Saint-Eustache), la République de Corée (Corée du Sud), la Suisse et Taïwan.

Lorsque vous demandez un échange de permis, la première chose à faire est de s'assurer que vous remplissez les conditions de base. Donc, vous avez 16 ans ou plus, vous avez un permis équivalant à la classe de permis demandé, vous résidez au Québec et vous avez l'autorisation de demeurer au Canada. Après avoir pris rendez-vous avec un employé de la SAAQ, vous irez au point de service avec les documents originaux qui vous ont été demandés lors de la prise de rendez-vous, soit : votre permis de conduire étranger, une preuve de citoyenneté canadienne ou de droit de séjour au Canada, une preuve d'établissement au Québec, si vous avez votre permis depuis moins de 3 ans, une preuve que vous résidiez dans le pays qui a délivré votre permis, et la traduction de votre permis de conduire, s'il n'est pas rédigé en anglais ou en français. Notez que le permis de conduire international n'est pas considéré comme une traduction officielle!

Dans le cas où vous devez faire traduire votre permis étranger, elle doit être faite par un traducteur membre de l'Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec (OTTIAQ), de l'Association des traducteurs et interprètes judiciaires (ATIJ) ou d'un organisme faisant partie du Conseil des traducteurs, terminologues et interprètes du Canada (CTTIC).

Si le pays qui a délivré votre permis étranger n'a pas conclu d'entente avec le Québec, vous allez devoir passer des examens théoriques et un examen pratique auprès de la SAAQ. 

Lors de la prise de votre rendez-vous, n'oubliez pas de fournir les documents originaux suivant : votre permis de conduire étranger, la preuve de votre citoyenneté canadienne ou de votre droit de séjour au Canada, la preuve de votre résidence au Québec et, si vous avez obtenu votre permis depuis moins de 3 ans, la preuve que vous résidiez dans le pays qui vous a délivré votre permis.

Il est important de prendre connaissance des différents coûts liés à l'obtention d'un permis. Ces tarifs se trouvent sur le site web de la SAAQ de manière plus détaillées. Les coûts diffèrent selon la classe du permis de conduire et peuvent augmenter lorsqu'il y a des points d'inaptitude au dossier du conducteur.

Finalement, avant de prendre le volant, il est nécessaire de connaître les particularités de la conduite au Québec. Familiarisez-vous avec le Code de la sécurité routière afin de ne pas causer d'accidents ou de recevoir d'amende. Des normes d'une grande simplicité, comme le fait qu'au Québec, nous conduisons à droite, l'affichage de la vitesse se fait en kilomètres par heure, et que le port de la ceinture de sécurité est obligatoire pour tous les passagers du véhicule peu importe où ils sont assis, risqueraient de vous échapper autrement.

La conduite sans permis pourrait être tentant pour certaines personnes. Cependant, cette transgression dangereuse est punie par la saisie du véhicule aux frais du propriétaire, par des points d'inaptitude rétroactifs, qui seront ajoutés lorsque vous aurez éventuellement votre permis de conduire valide, et par le paiement d'une amende importante. Cet acte n'est pas sans conséquences!

Avant de conduire dans notre belle province, nous vous suggérons d'évaluer vos connaissances en sécurité routière et de vous familiariser avec les règles qui s'appliquent au Québec en complétant le jeu-questionnaire que vous trouverez sur le site web de la SAAQ, à l'adresse suivante : https://saaq.gouv.qc.ca/touristes-nouveaux-arrivants/prendre-route-quebec/mise-en-situation/.

Bonne route!