Vivre en région au Canada | MyConsultant

Général

Vivre en région au Canada

Vivre en région au Canada

S’établir en région au Canada a beaucoup d’avantages pour les immigrants. La qualité de vie facilite l’intégration, particulièrement pour les familles.

Au Canada, Vancouver, Toronto et Montréal sont les villes championnes de la diversité. Ce n’est pas étonnant, la plupart des immigrants s’installent dans les grandes métropoles. Ils y ont atterri et y ont des connaissances. Ils y ont reçu les premiers services d’accueil. Ils pensent que les possibilités d’emploi sont supérieures. Ils n’ont tout simplement pas pensé à aller ailleurs au Canada. C’est sûr que, lorsqu’on arrive de si loin, on a hâte de se poser et de débuter une nouvelle vie; pourquoi ne pas le faire en région ?

L’expérience de s’établir et de travailler en région peut-être particulièrement positive. Les emplois spécialisés sont disponibles et bien payés. De nombreux employeurs dans les petites villes ou village font appel à des travailleurs étrangers dans une multitude de secteurs. Il y a de la disponibilité de postes pour des profils variés, autant les emplois très qualifiés, que des ouvriers manuels ou des manœuvres généralistes.

Dans certaines régions, plus agricoles, on est habitué aux travailleurs saisonniers et ce n’est pas nouveau de côtoyer des gens venus d’ailleurs comme voisins et amis. Les entreprises de ces régions, autres qu’agricoles demandent eux aussi à recevoir des travailleurs étrangers pour combler leurs besoins en main-d’œuvre. Ils en ont généralement une bonne opinion et les considèrent compétents, assidus et loyaux.

Plusieurs municipalités régionales ont organisé des services pour accompagner les nouveaux arrivants et les employeurs afin de faciliter l’installation du travailleur étranger et sa famille. De l’inscription des enfants à l’école, à la prospection pour aider le conjoint à trouver un emploi en passant par l’accompagnement dans les péripéties administratives inhérentes à l’installation entre autres.

Sur le plan purement financier, les familles trouveront plus facilement un logement correspondant à leur besoin et à un prix moins cher qu’en métropole. Les écoles sont proches, les déplacements plus faciles, les activités plus abordables et le coût de la vie est généralement moins élevé.

D’autres avantages sont directement reliés à la vie dans une petite communauté. La sécurité est accrue puisque les gens se connaissent. On côtoie plus facilement ses voisins et collègues et on peut s’impliquer dans des événements culturels ou sportifs et ainsi se faire des amis. Un élément à ne pas négliger au Québec, c’est l’apprentissage du français qui est obligatoire pour les non francophones. Dans les régions du Québec, l’anglais ou d’autres langues étrangères y sont peu présentes, cela aide à la communication en français et donc à l’apprendre plus rapidement.

Certains programmes spécifiques favorisent particulièrement l’établissement des travailleurs dans certaines régions où le besoin est spécifique. Par exemple, à l’extérieur du Québec, les employeurs qui souhaitent embaucher des travailleurs francophones, peuvent bénéficier d’avantages tels que la dispense de l’étude d’impact sur le marché du travail (EIMT). Par conséquent, ils ont une économie de cûts et des délais plus courts pour le traitement des demandes.

Ça vaut définitivement la peine de faire une petite recherche ou communiquer votre désir de vous installer en région à votre consultant en immigration. Les entreprises des régions n’arrêtent pas de crier haut et fort qu’elles manquent de main-d’œuvre, cela peut croiser votre vœu de vous y établir plus vite que vous pensez. www.capic.ca