Immigrer à Rimouski | MyConsultant

Général

Immigrer à Rimouski

Immigrer à Rimouski

La ville de Rimouski, capitale régionale du Bas-Saint-Laurent, comporte ses propres particularités, qui peuvent en intéresser plusieurs.

Population, portrait et immigration 

Rimouski est une ville à population modeste, soit d’environ 50 000 habitants pour un espace d’environ 340 km2. Son passé rural l’a certainement fait hériter de ses paysages qui mettent la nature et la verdure au premier plan. Rimouski est dont une destination idéale pour les amateurs de ville-campagne. Selon le Recensement de 2016, la ville de Rimouski comptait en cette date une proportion d’environ 2% d’immigrants. Bien que le nombre d’immigrant soit relativement faible par rapport aux métropoles, plus multiculturelles, comme Montréal, il a doublé depuis 2001 et est demeuré stable entre 2006 et 2016, ce qui en dit sur le dévouement et le succès que connaît la ville en termes de rétention des immigrants. Plus encore, en 2018, la ville de Rimouski et les organismes d’immigration de la région du Bas-Saint-Laurent ont bénéficié d’une aide gouvernementale de près d’un demi-million de dollars. En effet, la ville de Rimouski se lance de plus en plus sur la voie de l’immigration. Le meilleur reste donc à venir. 
 
Se rendre à Rimouski 

Les villes de Montréal, de Québec et de Rimouski s’alignent de l’Ouest à l’Est sur le fleuve Saint-Laurent, dans cet ordre ci. L’aéroport international Jean-Lesage, situé à Québec est donc beaucoup plus près de Rimouski que l’aéroport Pierre-Eliott-Trudeau à Montréal. Cependant, dans les deux cas, le chemin est simple : il convient de trouver et d’emprunter l’autoroute 20 Est, qui longe le fleuve Saint-Laurent, jusqu’à Rimouski. Il est également possible de faire le trajet en train ou en bus à partir des deux villes. 
  
Travailler, entreprendre et étudier à Rimouski 

Selon le Ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion (MIDI) et le ministère des Finances, les secteurs économiques les plus développés de la région du Bas-Saint-Laurent, dont Rimouski est la capitale régionale, sont l’agriculture, les technologies agraires, environnementales et de l’information, le secteur de l’énergie éolienne, les biotechnologies marines, l’écotourisme, les industries manufacturière et forestière. Il existe également, à Rimouski, l’organisme « Accueil et Intégration B.S.L », dédié à offrir divers services aux immigrants afin d’assurer leur intégration dans la société et sur le marché du travail, pour les travailleurs. Pour les entrepreneurs, la MRC de Rivière-du-Loup, à proximité de Rimouski, propose des services visant à aider l’embauche de travailleurs étrangers.   

En ce qui concerne les étudiants de Rimouski, ceux-ci peuvent fréquenter, au niveau collégial, le Cegep de Rimouski, qui accueille plus de 2500 étudiants inscrits dans une grande étendue de programmes offerts. Au niveau universitaire, on y retrouve l’UQAR, l’Université du Québec à Rimouski, connue pour sa spécialité en recherche sur les sciences de la mer. À ce propos, Rimouski abrite également le centre de formation maritime le plus important au Canada : l’Institut maritime du Québec. L’UQAR est également axée sur le développement de la région ainsi que du Nord québécois. Elle accueille près de 6500 étudiants. 

Loisirs et culture 

À Rimouski, sports, culture, arts ne manquent pas de donner vie à la ville. Sur le site municipal « Ville de Rimouski », est affiché un calendrier qui fait part des événements qui animent la vie culturelle de la ville et des quartiers. On y trouve souvent des galeries et des expositions artistiques, des activités dans les bibliothèques. Évidemment, une ville aussi verte et fidèle à sa nature que la ville de Rimouski regorge de parcs et d’activités de plein-air. Les plateaux et terrains de sport ainsi que les équipes des institutions d’enseignement contribuent également à la vie sportive.